Akinbode Akinbiyi

Né à Oxford, en Angleterre, de parents nigérians, Akinbode Akinbiyi est photographe indépendant depuis 1977, commissaire d’exposition et écrivain basé à Berlin.

Les grands centres urbains constituent son principal centre d’intérêt photographique. Il parcourt les autoroutes et les chemins de traverse pour tenter de comprendre et de s’engager profondément dans la métropole moderne. Un travail qu’il mène principalement dans et sur les quatre grandes villes africaines : Lagos, Le Caire, Kinshasa et Johannesburg, mais aussi dans d’autres grandes villes telles que Khartoum, Addis-Abeba, Dakar, Bamako, pour n’en citer que quelques-unes. Les villes d’Europe, d’Amérique du Nord et du Sud figurent également dans son travail, comme Sao Paulo et Chicago en 2019.

Akinbiyi travaille également comme commissaire d’exposition et a donné des ateliers photographiques à l’échelle internationale, notamment en Allemagne, au Nigeria, au Soudan, en Suède, en Angleterre, aux États-Unis, en Grèce.

En 2017 il participe à l’exposition collective à La Villette, à Paris et à la Documenta 14, qui s’est déroulée à Athènes et à Kassel. Il a présenté sa série  » Easy like Sunday Morning – North Lawndale “ à la Biennale d’architecture de Chicago en 2019; présenté une exposition rétrospective de son oeuvre au Martin Gropius Bau, Berlin, intitulé « Six Songs, Swirling Gracefully in the Taut Air » et participé à la biennale FotoFest à Houston en 2020. La même année, il a également exposé au Steirischer Herbst, à Graz et au Västerås Konstmuseum en Suède.